Art painting, sculpture, photography, craft, poem, calligraphy, illustration, artisans, poets, writers, illustrators, gallery, event, musicians, actors, fashion designers

Home   Registration form   Advertising
 

Contemporary Artists

Past Artists

Events

Articles

Links

Sale

About

 
One Fine Art - Art Articles, understand art, publication of articles about art in Lebanon
One Fine Art - Art Articles, understand art, publication of articles about art in Lebanon





 

Jorj Abou Mhaya, un talent voisin de la passion - Agenda Culturel Décembre 2011 / Janvier 2012

2007 fut une bonne année pour la bande dessinée libanaise. Zeina Abirached était sélectionnée pour les Belles étrangères et son album, ’Mourir, partir, revenir - Le jeu des hirondelles’, aujourd’hui un classique, publié par Cambourakis. ’Beyrouth juillet-août 2006’ de Mazen Kerbaj sortait chez l’Association. ’Samandal’, revue trimestrielle trilingue actuellement incontournable, lançait son premier numéro. Et les éditions de l’Alba commençaient à publier les travaux des étudiants bédéistes.

2012 sera sans doute l’année de Jorj Abou Mhaya, dont la première partie de Madinah mujawirah lil-ard (’Une ville voisine de la terre’) vient d’être publiée par Dar Onboz.

On est immédiatement plongé dans un monde particulier. Abou Mhaya a le talent évident de créer une ambiance. La première planche annonce la catastrophe qui se prépare. La deuxième nous ramène au quotidien ’normal’ de Farid Tawil dans un Beyrouth - clairement mentionné - étrange, alors que le titre suggère un léger décalage et que la Terre apparaît plus d’une fois dans un ciel sombre et menaçant.
Tandis que le basculement s’opère au détour d’une page – où, rentrant du travail, Farid découvre que sa maison a disparu –, le décalage s’impose petit à petit, le temps pour le protagoniste, et pour nous avec lui, d’assimiler les chamboulements qui bouleversent sa vie.

Tout cela est extraordinairement rendu par un très beau dessin en noir et blanc, détaillé, précis et en même temps onirique. On ne s’arrête pas au fait que le sujet ne soit pas original ; on n’est pas ralenti par des dialogues par moments un peu bavards. On est scotché par le cauchemar (c’est lui qui le répète) que vit cet employé banal malgré son prénom (qui signifie ’’unique’’). Il semble avoir tout perdu. Tous ses repères ont disparu. Il se déplace dans une sorte de Gotham avec un Batman transformé en ministre de l’Intérieur… L’issue ? La folie ?

C’est ce que nous fera découvrir la deuxième partie qui, nous l’espérons, ne devrait pas tarder. Après avoir publié Léna Merhej en 2007 – décidément année charnière – Dar Onboz se met-il sérieusement à la BD ?

Nadim Tarazi

Search and Compare Hotel Rates

One Art Articles - Main

 

 

.



Contemporary Artists | Past Artists | Events | Articles | Links | Sale | About | Registration Form | Advertising | Home

Design, layout, & graphics are copyright © 1997-2017 OneFineArt - The Art for Everyone. All artworks are
copyrighted by their respective artists & owners. Do not use any graphics or artworks without permission.